Ma plus grosse Erreur !

Publié le par Adrien

Assurément, ma plus grosse erreur dans mon parcours entreprenarial est d’avoir créé tout seul, ou de ne pas avoir pris le temps de créé avec quelqu’un et qui plus est sans carnet d’adresse.

Je me suis lancé dans l’aventure, sur de moi, et certain que seul j’y arriverais. Bravant monts et marrées sans que rien ne me renverse, à la seule rage et l’envie de réussir.

Vous me dire que ce n’est pas un mal en sois. Certes !

Et même si, en partie, j’ai monté cette entreprise pour créer mon propre emploi, il faut quand même bien le rappeler, j’ai fait l’erreur de partir seul à la guerre contre des armées.
Impatience ? Sûrement, et sans me rappeler qui disait ça, « la patience, c’est la maturité », il faut donc croire qu’il y a deux ans, j’étais assez mûr pour entreprendre, pas assez pour avoir la patience de le faire.

Seul en interne, parce que personne avec qui travailler, discuter, échanger des idées et avancer, mais aussi seul en externe. Parce que pas de carnet d’adresse. A ce niveau, je suis partis de rien et c’est un tord, car grand est l’utilité du carnet d’adresse !

Au-delà des compétences complémentaires il y a le rapport et l’aventure humaine avec un  proche collaborateur qui de toute évidence m’a rapidement manqué. Essoufflé, je déployais plus de force et d’énergie que j’aurais dû.
Puis, l’anxiété et la multitude des tâches qui se cumulent etc… Sans parler des prises de décisions et de l’impact commercial à deux forcément plus percutant que seul.

Il est clair que ses dernières semaines par exemple, j’ai manqué complètement de « niaque » pour repartir à l’attaque, épuisé physiquement et moralement.


Alors à la question si vous deviez le refaire, le referiez-vous différemment, je répondrais : Oui, à plusieurs !

Publié dans j' entreprends

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Tribulateur 24/12/2008 15:18

pas mieux. Pas mieux.D'ailleurs, j'ai un article dans les cartons sur ce sujet.

pierre 09/12/2008 16:45

bha ouais, c'est dur de faire seul. Bizarre pour quelqu'un qui dit avoir fait de la boxe de ne pas vouloir affronter seul...Moi aussi je me suis lancé seul pensant que par le courage et l'abnégation j'allais tout fracasser...enfin de compte c'est la réalité qui m'a fracassé !!he ben je me suis trouvé des ressources que je ne me soupçonnais pas et découvert qu'il fallait faire travailler plus que tout son cerveau et avoir confiance.Oui j'ai aussi marché seul des soirs dans la rue en me disant "noir c'est noir y a plus..." Mais bon.

bossy 14/11/2008 19:41

Bonjour AdrienC'est mon premier message à ce blog qui est tout simplement nouveau et porteur. (effectivement il faut qu'il perdure !)Tout d'abord, ce n'est pas un échec mais une réussite, un apprentissage de la vie. Tu. Si tu ne l'avais pas fait, cette création, cela t'aurai miné, bouffé. De toute façon, tu n'aurais pas tenu ailleurs.Je ne sais pas où tu en es dans la procédure de mise en veille mais si tu peux pars un peu, va surfer sur les vagues, les vrais, celles qui ne sont pas soumises aux aléas de notre économie.J'ai 28 ans. Je suis plus que dans l'envisagement de création d'une structure personnelle. Mais trop prudente et pas assez certaine du secteur. Je n'ai pas envie d'en parler là. Cela serait trop long.Tu vas voir, tu vas te ressourcer dans ton prochain boulot salarié, te ressourcer pour mieux repartir.Tiens nous informer de ta forme.

Adrien 15/11/2008 10:52


Bossy> Merci pour ton message. Oui, c'est aussi ce que je crois. Je vais me ressourcer, ça va me faire le plus grand bien.
Ah! Si j'avais un peu de temps pour ça, j'irais volontiers surfer les vrais vagues de l'océan Atlantique!!!
Je n'ai pas l'intention d'arréter ce blogue. Il risque de se métamorphoser, mais je continurais bien à vous donner de mes nouvelles et vous tenir informer des derniere nouvelles.

Bon courage pour ton projet.


Pierre 14/11/2008 13:56

Bonjour Adrien,N'abandonnes-tu pas trop rapidement ? Quelles sont les solutions que tu avais envisagé pour faire face à la crise hormis la mise en sommeil ?Je trouve que la plus grosse erreur pour un entrepreneur dans l'âme est de se retourner vers le travail emmerdant du salarié. Quelle qu'en soit la raison. Notre soif d'entreprendre prendra toujours le dessus.

Adrien 15/11/2008 10:48


Pierre> Non, je n'abandonne pas trop rapidement. D'ailleurs je n'abandonne pas, j'arrête! Ce n'est pas une décision prise en deux secondes, mais je n'ai plus d'autres solutions. Mes objectifs
temps/argent sont épuisés et ce n'est pas une question d'abandonner trop vite, c'es simplement une question de réalisme...


michael conan 14/11/2008 10:35

adrienje serait  toujour la pour t'aider te soutenirtu peut compter sur moice né pas que des mots je croit en toin'abandonne j'amais tes un model a mes yeux                                                                                                                                            michael conan

Adrien 15/11/2008 10:42


Michael> Merci pour ton commentaire encourageant! C'est super sympa!