La prise de Risques

Publié le par Adrien

L'un des freins principaux à la décision d'entreprendre en France (bien que celui-ci avance) est sans aucun doute le manque de prise de risques.
Il est flagrant de constater la différence de perception de ce qu'est le risque entre un Français et un Américain.
Non sans explication, alimenté par un environnement et une politique sécuritaire depuis des décénnies, le risque en France est synonyme de danger et l'on recherchera des solutions professionnelles plus sécurisantes sur le plan structurel.
L'instabilité au sein des grosses structures liée aux divers plans de restructuration poussent les plus craintifs vers le fonctionnariat recherchant la sécurité de l'emploi à tout prix.
Ce constat touchant aussi bien les jeunes (inquiets pour leur avenir) que les seniors en situation de reconvertion.

Mais qu'est-ce qu'est un entrepreneur sinon quelqu'un qui prend des risques?

Il est à mon avis une nessécité d' intégrer dans les programmes scolaires des cours sur les notions de la prise de risque, définissant ce qu'est un risque, et surtout démistifant son image si terrible...
(Je regrette par ailleur d'avoir dû opter pour une spécialisation "création d'entreprise"  (Licence) pour entendre parler pour la première fois de la notion de Risque.)
Pourquoi avons nous une mauvaise image du mot "risque"?
Pourquoi voyons nous uniquement dans le risque la perte, et jamais le gain!

Un risque ne se prend pas comme ça, il est étudié, calculé, mesuré...
Lorsqu'un risque est mesuré, nous n'en étudions pas de façon unilatérale l'echec potentiel et les pertes en découlant, mais bien les gains et pertes éventuels.

La notion de risque est au centre de l'entrepreneuriat, et il est impenssable d'entreprendre sans risque, il ne tient qu'à l'entrepreneur d'en maitrîser les tenants et les aboutissants.

Publié dans j' entreprends

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article