Quand la crise m’a percutée…

Publié le par Adrien

Tout est plus ou moins dit…

Après 2 ans et demi, je voyais un frétillement, quelque chose. Pas de grands gestes, pas de décollage fulgurant, mais un enchaînement d’évènements positifs, une progression encourageante…

Puis, en 3 semaines, un château de cartes qui s’écroule, une réalité commune et des perspectives qui s’assombrissent…

Mon moral qui passe du buste aux genoux, des genoux aux talons et des talons à un organe imaginaire planté sous le sol…

Des missions espérées non obtenues, des payements qui se font attendre, plus que d’habitude et une solitude  meurtrière face à ce coup dur.

Je ne dis pas que c’est uniquement de la faute de la crise, mais c’est le coup d’épée qui m’a achevé.

Et puis, il faut bien vivre de manière stable et ne plus « subir » les aléas des rentrées d’argent.
Voilà trop de temps que je n’ai pas réussi à stabiliser ça.
Des obligations financières personnelles à assurer et puis entre persévérance et entêtement, il ne faut pas non plus tout mélanger.
Entreprendre à toujours été prendre des décisions, même les plus délicates.

C’est ce que je fais. Dans la douleur, mais de manière réfléchis.

Vous aviez sûrement remarqué que le blog marchait au ralenti depuis quelque temps, ce n’étais pas pour rien…
Pas grand-chose à raconter, pas le moral pour et puis des problématiques à résoudre…

Après Jean-Hubert, il y a peu de temps, c’est à mon tour.
À dire vrai, j’y pensais déjà depuis quelques semaines.
Je réfléchis à la solution la plus judicieuse, liquidation ou mise en sommeil.
Pour l’instant, mon comptable me conseille la mise en sommeil, moins coûteuse que la liquidation.

Je ne vous cache pas que c’est dur, très dur.
Tout d’abord sur le plan moral, parce que j’ai tout mis dans cette entreprise, ensuite sur le plan général, parce que je sais que cela implique un retour à une recherche d’emploi et donc un changement radical de vie.

Ce qui est aussi difficile, c’est ce sentiment, non pas d’échec, mais de ne pas avoir réussi. C’est légèrement différent.

Disons que j’arrête les frais. Dans le fond j’ai fait du bon boulot, mais pas suffisamment pour en vivre pleinement.
Ce qui ne suffit pas à me consoler, mais bon…

Forcément, ça implique plusieurs choses très bien résumées par Jean-hubert (je me suis complètement retrouvé dans ton billet l’ami…)

1) Comment fait-on pour fermer ou mettre en sommeil une entreprise
2) Ce que je compte faire après ABO
3) Ce que je n’ai pas bien fait ou pas su faire
4) Ce que va devenir ce blog

Sans parler de toutes les questions que l'on se pose dans ses moments là, la remise en question générale etc...

Pour certaines de ces interrogations, j’ai déjà des bribes de réponses, en attendant d’avoir le recule suffisant pour les analyser, de les mettre en formes et de vous les présenter, je vous tire délicatement ma révérence.

Je reviens très vite avec des révélations, des surprises, et plein de nouvelles choses dans mon sac à dos…

Publié dans Au Quotidien

Commenter cet article

michael conan 07/11/2008 17:54

A l’auteur de ce blogje vous écris afin d'avoir vôtres soutien m'aidera  regarder mon blog http://michaelconan.over-blog.com/ svp entendez mon appelj’admire vôtres détermination alliant douceur et volonté vous êtes attentifa bientôt PS dsl pour les faute mes des tremblements je suis handicapé

LLLLOOOOOLLLLLL 07/11/2008 11:37

Elle a bon dos la crise!!!!!!! C'est un echec et parfois il vaut mieux reconnaitre ses erreurs plutot que de repporter la faute sur autrui ou autre chose en l'occurence.Tu n 'étais peut etre pas fait pour ca, le salariat que tu a si souvent critiqué dans ton blog va te revenir en pleine figure et oui creer une entreprise c'est bien joli mais le but premier est de degager de l'argent et non de monter un blog, rien qu'à te lire je devine que tu n'es pas commercial du tout mais que tu es plutot rester au stade de l'ecole, et oui Adrien on est dans la vrai vie et non dans un fantasme!!!!!En tout cas apprend a te remettre en cause pour avancer parceque a repporter la fautre sur la "crise" tu ne peux que regresser ou du moins pas progresser!!!Bon courage pour la suite quand meme...

orion 06/11/2008 11:23

j'ai moi même eu des difficultés lors de la création de ma société, les premières années ont été très dur, je compatie totalement dans ta douleur. A force de me battre j'ai réussi à mettre la tête hors de l'eau et tout va bien aujourd'hui.Je te souhaite bon courage en espérant que tu t'en sortes.Bonne journée à bientôt

Adrien 07/11/2008 11:58


Orion> Merci pour ton com'.


michael conan 05/11/2008 19:41

regarde stphttp://michaelconan.over-blog.com/

Pierre-Olivier 05/11/2008 17:45

Dur dur, je compatis. J'ai suivi ton blog et tes rendus avec grand intérêt, et je suis un peu triste que tu ne puisse poursuivre. En même temps, il est sûr que la période n'est pas très propice. Un mauvais cap à passer, mais c'est avant tout une excellente expérience. Tu as concrétisé ton projet, tu l'as soutenu, tu t'es démené pour qu'il se développe. Ca doit forger le caractère :)Bon courage pour la suite des évènements!!! Et tiens nous au courant ;)

Adrien 06/11/2008 10:11


Pierre-Olivier> Merci P-O. Oui, je vous tiens au courant de la suite.