La France terre d’entrepreneurs, pas forcément d’entreprises…

Publié le par Adrien

En zappant au gré de ma soirée, je tombe sur Charles Beigbeder invité de Itélé.
Le sujet, le projet de dynamisation économique, forcément j’écoute. Et il dit à un moment quelque chose de très pertinent.
Le problème en France n’est pas la création d’entreprise. Il y a beaucoup d’entreprises qui se créent. Le problème est la taille de celles-ci qui restent trop souvent des TPE.
Et c’est là-dessus qu’il faut travailler.
Il a entièrement raison ! Mais alors complètement !

La proportion d’entreprises moyennes en  Allemagne par rapport à la France est du simple au double.
Rien que dans l’industrie, nos entreprises de plus de 50 salariés représentent 4,3% du total des entreprises industrielles contre 6,7% en Allemagne.(je ne parle même pas du service)
L’Allemagne est aussi bien mieux dotée d’entreprises de 10 à 50 salariés que la France…

Bien que les problématiques du solo soient importantes, celles liées au développement et à la prise d’assise des TPE sont à mon avis primordiale. Chercher à facilité la création lorsqu’on est solo, oui, mais aider le solo et tirer sa boîte vers le haut et à lui donner plus d’assise parce que seul ou même à deux c’est difficile, là ça à beaucoup plus d’intérêt, d’intérêt général.(et si l’on créé une boîte, c’est aussi pour l’intérêt général)

Qu’il soit plus facilement possible, en France, de créer quelque chose de petit et de le faire grandir. Plutôt que de le garder pour sois et à une taille qui n’a qu’un impact micro-local quelque chose de certainement très bien, mais qui n’a qu’un impact limité dans le temps et l’espace.

On nous félicite pour notre esprit d’entreprise, que de compliments, j’en suis flâté…

Mais ce que je demande, c’est du soutien concret, non pas pour ma petite personne et de façon direct, mais du soutien concret (donc de l’argent, de la stratégie, du réseau etc…) pour ma boîte qui indirectement me touchera, mais aura aussi des répercussions économiques et sociales sur mon environnement local, les gens qui seraient employés, leur environnement et ainsi de suite…

Comment ?

1) Par des charges réduites voir inexistantes pour la ou les premières embauches
2) Des impôts qui aient vraiment un rapport avec l'objectif de développement économique et pas uniquement prendre l'argent pour boucher le déficit de l'etat. Une véritable politique en la matière qui tienne compte de ce qui se fait dans les autres pays européens.
3) La création de fonds d’investissements dont l’objectif premier serait d’amener la société un certain stade de développement non pas financier, mais structurel.
4) Des rassemblements ou groupements (débridés) de petites entreprises.
5) Quelques bons coups de pieds dans la fourmilière, parce que tout est plus ou moins lié. Continuer à développer les Business Angels, continuer à encourager l’investissement dans les entreprises, et particulièrement dans les petites.
6) Créer des réseaux faisant le pont entre petites, moyennes et très grosses entreprises etc…

Et que l’on ne me dise pas que tout cela n’est pas possible ! Alors espérons que les décisions prises dans les prochaines semaines iront aussi et surtout dans ce sens.

Parce que dans le fond, il y a une réelle déperdition de richesse et d’énergie, et c’est ça qui nuie à une partie du développement économique et en premiers lieux aux petites entreprises qui sont rappelons-le les premières ressources de créations d’emplois et qui constituent 98%  du tissus économique du pays…

Publié dans Création d'Entreprise

Commenter cet article

JC 06/05/2008 22:01

Bien vu. Je me disais que dans ta liste de points d'améliorations, seuls les deux premiers étaient de nature purement économiques. Et c'est bien, car si l'argent est le nerf de la guerre, c'est pas forcément là que nos entreprises pêchent... Je veux dire que l'accompagnement, et l'accès a des nouveaux marchés sont des points bien plus importants pour la pérennité d'une entreprise que l'argent seul.

Adrien 07/05/2008 18:50


JC> Exact, la stratégie et le réseau ont un rôle déterminant dans le processus de développement d'une entreprise. Et on à tendance à l'oublier au détrimant de mesures axées principalement sur
l'argent...