Chercheur d'Or

Publié le par Adrien

Par ce que tous les jours, je me bats pour trouver un contrat, quelqu'en soit la taille et la durée, que c'est dur et que rien ne tombe du ciel, il m'arrive parfois de me dire que je galère pour trois fois rien. Un petit moment de relâchement au combat.


L'espace d'un instant où tu te dis que t'es là pour en baver, et que pour le coup, la vie te le fait bien comprendre.

Le moral en berne, tu avances quand même, ça fait partie du jeu. Des fois on gagne, des fois on perd. Mais bien sur tu aimerais gagner à tous les coups.

Tu bosses, comme un âne, tous les matins tu te lèves et cherche à améliorer ce que tu fais, à trouver de nouveaux clients, à innover.
Et puis le temps passe, bien plus lentemment que la récéption d'un e-mail d'un twitt, d'un poke ou d'un prélèvement. Tu comprends vite qu'à ce rythme là faut pas être pressé et en même temps...


Tu relativises. Non pas que rien ne se passe, bien au contraire, mais au ralentis. En tous les cas, trop lentement pour tes dépenses, alors tu les ralentis, elles aussi.


Tu t' y fais tant bien que mal, on ne peux pas tout avoir, et tu le sais. Tu te dis qu'il suffit d'un rien. C'est vrai qu'il ne suffit d'un rien.
Une rencontre, un échange, pour que tout bascule. La vie est comme ça.
En attendant...tu sers les dents et tu t'accroches.

C'est un peu l'histoire d'un chercheur d'or. De poussière en poussière, chaque nuit il s'endore en rêvant à la pépite qu'il trouvera demain. Puis l'histoire se répète.
Jusqu'à ce qu'il la trouve...


Alors après une courte pause, je reparts, sac à dos sur les épaules avec ma carte, ma gourde et ma pelle...

Publié dans Au Quotidien

Commenter cet article

Guillaume 09/04/2008 00:43

Je viens du forum.C'est exactement cela. Maintenant, il faut se dire que tout combat paie d'une manière ou d'une autre. D'ailleurs, c'est tout simplement la Vie. Mets toi en relation avec Neomansland (dis que c'est moi qui t'ai filé ce tuyau) !

Adrien 09/04/2008 08:27


Guillaume> Merci pour le tuyau.


Alex 07/04/2008 23:54

...Alors tu reparts, sac à dos sur les épaules avec ta carte, ta gourde et ta pelle; mais surtout avec ta foi, ton courage et ton ardeur au travail...Et tu continues de creuser inlassablement et de t'enfoncer dans la mine, sans te douter que tu entraines dans ton sillage des tas d'admirateurs qui t'imitent et croient pouvoir à ta suite trouver la petite pepite. Alors quand tu doutes retournes toi et regardes le chemin parcouru et les vocations succitées; et tu comprendras que tu le tiens ton filon.Courage...

Adrien 08/04/2008 09:06


Alex> Tu as raison, je me retournerais la prochaine fois. Merci pour ce commentaire! Il est vraiment top!