Les valeurs de l’entreprise

Publié le par Adrien

Au travers mon activité, ce que je constate de plus en plus, et aussi étonnant que cela puisse paraître, est que l’une des motivations principales des entreprises à se tourner vers le développement durable n’est pas autant que l’on pourrait le penser une question de performance financière à proprement parler.
Bien sûr cela fait partie de leur intérêt (dans le trio de tête) et s’il n’y avait aucun levier de performances dans un une stratégie environnementale, l’intérêt sur la question serait tout de suite caduque je vous le concède.

Mais derrière cette performance (financière) et différenciation recherchée, que se cache-t-il ?

Parce que finalement, pour « aller chercher de la croissance » au travers de la performance, il n’y a pas que le développement durable. Alors pourquoi cet engouement ?

Et bien, je vous le dis, c’est une question de valeurs et d’éthique ! Si, si ! Cela peut vous paraître un peu "fleure bleue", mais dans le fond pas du tout.
Le développement durable à de vraies valeurs, et baucoup se retrouvent de plus en plus en elles.

La plupart des dirigeants, directrices communication, RH que je rencontre emploient à chacune des réunions l’un de ces mots, voir les deux, et pas qu’une seule fois !
Et s’ils s’y attachent tant, c’est qu’ils ont sûrement de bonnes raisons.
 
L’intérêt porté au développement durable, aussi économique soit-il, est avant tout une question d’éthique (pour preuve, nous pouvons prendre le fameux exemple de la photo de l’enfant en train de coudre un ballon Nike qui à fait le tour du monde.) qui se traduit par des chiffres et de la performance.

Prendre la situation dans l’autre sens est beaucoup plus parlant : S’ils n’ont pas cette linéarité, ce rapport entre engagements et actes, ils perdent de l’argent, beaucoup d’argent.
Et aujourd’hui qu’est ce qui est mis en avant ? Je vous le donne en mille, les engagements environnementaux et sociaux…

L’un des premiers objectifs, et besoins des entreprises en matière environnementale, est tout d’abord de se conforter à leur éthique et d’avoir une relation linéaire entre leurs valeurs et leurs actions.

Les rapports (Loi NRE par exemple) ça va bien 5 minutes. Surtout lorsqu’on sait comment ils sont réalisés, par qui et l’argent mis sur la table pour les faire. Rien qu’au travers de cela, est-ce véritablement éthique ?

En ce qui concerne ma boîte, j’attache une grande importance à la corrélation entre mes valeurs personnelles, mon éthique, et celles de ma société.
C’est d’ailleurs pour ça que j’ai créé cette entreprise de conseil en développement durable. Parce que je crois en mes valeurs humaines et vis de manière "verte".

Et si j'ai bien un conseil à vous donner en la matière, c'est d'entreprendre dans un domaine ou vos valeurs ne vous trahirons pas.


Alors, si tout simplement les dirigeants et directeurs/trices des entreprises eux aussi se mettaient au vert et voulaient tout naturellement que cela se ressente dans leur manière de diriger et dans l’ensemble de leur structure à travers une stratégie parce que cela fait partie de leurs valeurs ?

Nouvelle génération, nouvelle perception et nouvelle ère, les patrons se mettent au vert, leurs entreprises aussi…

Publié dans Développement Durable

Commenter cet article

nathalie.l 21/06/2011 04:34



Dans le cadre de mes études, j'ai étudié l'environnement économique et sociale des entreprises, pourtant a aucun moment nous avons abordés la question de dévelopement durable ce qui est pourtant
dans l'air du temps.Mais je suis d'accord, c'est un aspect qui joue un rôle important dans l'image de l'entreprise (valeur et ethique), il me semble également que les entreprises ont un pouvoir
sur le consommateur final (moi par exemple), d'une manière ou d'une autre elles influence le consommateur dans ses choix et ses préférences



laurence 12/03/2008 21:39

Je suis d'accord sophie, c'est le consommateur qui va obliger les entreprises à chnger de pratiques, et celles qui sauront anticiper seront là demain. Alors  à demain ?

sophie 11/03/2008 21:51

Bonsoir adrien,Assez d'accord avec toi. Mais à terme, cela ne doit pas être une valeur de différenciation, mais une valeur intrinsèque. Je ne connais pas les interlocuteurs, auquels tu fais référence, mais dans tous les cas le consommateur finale,  pour lui c'est une évidence. Mais elle dois être juste et réelle .A plus sur seesmic!

Adrien 12/03/2008 08:19

Sophie> Quelle bonne surprise! Merci pour ton commentaire. A très bientôt.