De l’abstrait au concret…

Publié le par Adrien

J’ai pris un café cet après-midi avec un jeune entrepreneur, Hassen, qui m’a découvert via le blog, et qui a créé sa société, Dekta, en décembre 2007.
Hassen est un « lecteur silencieux » qui suit le blog des jeunes entrepreneurs depuis ces débuts, et m’a contacté la semaine dernière.

Il propose un produit pour les commerçants (de Voisin-le-Bretonneux pour l’instant), appelé Chèque Vitrine.
C’est un chéquier composé de coupons de réduction chez certains commerçant qu’il fait et distribue dans les boîtes aux lettres.
C’est un jeune qui sait de quoi il parle, il n’y a aucun doute là-dessus.

Je suis vraiment heureux que ce blog, créé à cet effet, sert à d’autres jeunes entrepreneurs, et cela de manière concrète, jusque dans leur création.
Il n’est d’ailleurs pas le seul à me faire parvenir e-mail et commentaires concernant la création d’entreprise.

C’est un plaisir de s’entraider.
N’hésitez pas à nous faire part de vos problématiques, informations et qui sait, de vos créations.

Bon courage à tous.

Publié dans Au Quotidien

Commenter cet article

Hassen 10/02/2008 17:48

Quelle agréable surprise ! je m’y attendais pas du tout et je te remercie de ce billet concernant notre rencontre. Il est vrai que ton blog m’a permit de me lancer de me préparer au mieux à l’ensemble des contraintes liées à la création d’entreprise. Encore une fois Merci ! Je précise quand même que mes activités se limite pour le « cheque vitrines » pour l’heure a « Saint-Quentin-en-Yvelines » (et non seulement Voisins-le-Bretonneux) et que les solutions de représentation commerciale peuvent concerner toute la France. (Juste une précision pour « corriger » ton billet). Sa a été un plaisir de te rencontrer, en matière de développement durable, j’avoue tu as une approche pertinente et différente de la plus part des sociétés « green » qui se limite à la correction d’un calcul énergétique ou carbone élevé. Je te souhaite beaucoup de réussite qui est mérité au vue de la valeur ajouté que tu peut apporter aux entreprises. On se tiens au courant, en attendant j’aurai a cœur de te recommander vivement auprès de mes contacts. Prend bien soin de toi, et je passe le salut à tout tes lecteurs. Hassen