Contrats de Mission

Publié le par Adrien

Je n’ai pas eu le temps d’aborder ce sujet lorsqu’on en a entendu parlé il y a quelques jours.
Mais j’aimerais quand même en dire deux mots…

Personnellement, des missions, interventions… appelons ça comme on veut, c'est mon quotidien, je ne cherche et n’attends que ça ! Et plus elles seront longues, mieux se sera. C’est comme ça que j’aime travailler.

Il y a déjà bon nombre d’indépendants, ou de petites entreprises, qui n’attendent que ça. Des missions…Qu’importe leur durée d’ailleurs. 3 Jours, 6 mois, 1 an… On est là pour ça.
Alors je ne comprends pas vraiment le principe de ce contrat de mission. Excepté prendre les gens pour des cons une nouvelle fois.

Pour le "one shot" ou les coups de galère, il y a l’interim, et pour le reste il y à déjà me semble t-il suffisamment de contrats de travails existant.

D’autant plus qu’il suffit de regarder les offres d’emplois pour s’apercevoir que ce que recherche les employeurs se sont en très grande majorité des CDI.

Alors ce que je crois, c’est que le fond de l’histoire n’est pas tant la durée du travail, mais sur la façon dont on l’aborde.
Si quelqu’un veut travailler en mission, il est indépendant, donc il ne va pas chercher à entrer dans une entreprise ! Les démarches et les besoins sont différents.

Deux cas de figures :

Soit on est salarié, et l’objectif est d’avoir un travail dans la durée, avec une perspective d’évolution et un plan de carrière. Besoin de sécurité.

Soit on est indépendant, entrepreneur… et l’objectif est de décrocher des missions ou des jobs qui correspondent à nos activités respectives quelques en soient leurs durées au détriment d’une sécurité de l’emploi mais en conservant un minimum sa liberté.
Besoin de réalisation de soi.

Parler de mission à un salarié, c’est parler de CDI à un entrepreneur !

C’est à mon avis prendre les salariés à contre-pieds sans vraiment chercher les comprendre, faisant en plus mauvaise concurrence aux indépendants et aux TPE.

Publié dans Au Quotidien

Commenter cet article

vero 31/01/2008 18:47

Ouh suis pas d'accord avec toi cette fois-ci. Il y a bien longtemps j'ai révé de ce genre de contrat...au moment où tout le monde rêvait CDI moi je pensais "mission". Ca tournait souvent au CDD à répétition...et certaine boite ne passeront pas par l'Interim ou un indépendant car trop cher ou pas adapté pour la mission.Je pense que ca peut être aussi un moyen d'être force de proposition par rapport à un employeur potentiel : "on travaille ensemble sur un projet déterminé " et ensuite chacun fait sa vie ou on poursuit. C'est une facon de penser qui peut tenter une personne qui veut construire son CV à l'envie, sans être en quête de "sécurité" et qui n'a pas envie d'être entrepreneur. Et un employeur qui sait qu'une personne va consacrer à un projet ou un objectif à mener à bien.En tous les cas j'aurais rêvé il y a des années d'arriver vers un interlocuteur en lui disant : vous avez un projet, on le mène à bien et ensuite on se libère l'un de l'autre SANS ME TAPER TOUTE CETTE PAPERASSE :). Cela dit aujourd'hui je suis très contente mais j'ai d'autres perspectives ! 

Adrien 31/01/2008 20:45

Véro> Bon, je t'avoue que lorsque j'en ai entendu parlé, j'ai pensé que c'était une bonne idée, et puis en y réfléchissant, je me suis rendu compte qu'en faite pas tant que ça ;-) ...Le CDD est un contrat de mission par définition. Il a été créé pour ça. Au sujet des coûts, je suis sur que toi même tu préfère travailler avec des gens qui sont certainement plus chers que d'autres,  mais qui ont sus te convaincre et te prouver qu'ils valaient la différence. Idem pour un indépendant, une TPE ou un employé. Le donneur d'ordre comparera les coûts/compétences/résultats en fonction de son besoin et je doute de l'implication de l'employé qui sait que dans 3 mois il saute...Pardonne moi, mais c'est quoi ce quelqu'un qui ne veut ni être salarié, ni entrepreneur ?Perso je voit un type comme ça qui vient frapper à ma porte, je le prends surtout pas pour une mission (ou autre chose d'ailleurs) !Le point positif c'est en effet la possibilité de se séparer avec moins de papier.