Idée Reçue...

Publié le par Adrien

J’entends encore
« Oui, enfin tu sais ; avant de créer sa boîte, il faut déjà avoir travaillé en entreprise. Moi par exemple, j’avais 15 ans de maison chez BidulChoseChouette quand j’ai créé.»

J’ai pourtant en mémoire certains noms de prestigieux entrepreneurs ayant démarrés n’étant encore qu’étudiant à l’université.

Mais ce qui m’exaspère le plus dans ce discours c’est que le plus souvent ce sont des chefs d’entreprises (ayant plus ou moins bien réussi d’ailleurs) ou des personnes ne l’ayant jamais fait qui le tiennent.

Permettez-moi de vous dire, dans un premier temps, que c’est absurde !

Demandez à entrepreneur qui se lance, ancien directeur commercial, avec 20 ans de salariat derrière lui, si c’est si simple que ça de s’adapter et de modifier totalement sa manière de travailler ?
Tout les gens qui l’on fait et on réussi vous diront à quelle point le salariat et l’entreprenariat son deux choses toutes à fait différentes.
Chef d’entreprise est un métier qui ne s’apprend ni sur les bancs de l’école ni sur ceux de l’ entreprise, mais en l’exerçant. Même si de plus en plus de formations en facilitent l’accès.

Dans un second temps, je souhaiterais tout de même rappeler une chose.

Le taux de chômage des moins de 25 ans (hommes/femmes) est le plus élevé par tranches d’âges (respectivement 21, 4 et 24, 6 % en 2005.) Source Insee

Dans cette situation, lorsque même avec des diplômes, à la sortie des études on ne trouve pas de travail, la question se pose autrement.
On se dit : « Très bien, personne n’a d’emploi pour moi, je vais donc me le créer. »
(Ce qui est d'ailleurs la première motivation chez les entrepreneurs touts âges, sexes et activités confondus)

Raisonnement qui n’a certes rien à voir avec l’expérience du monde de l’entreprise, mais est tout à fait louable, et à encourager. D’autant plus que bon nombre de jeunes webmasters, designers, experts et autres ont l’ensemble des compétences techniques pour se lancer.
Et même si l'attrait pour l'image du jeune cadre actif et dynamique dans une grande entreprise dont le nom laisse reveur des années 90 perdure, je crois sincèrement que c’est un phénomène grandissant en particulier chez les jeunes.

Dommage que ce soit « l’urgence » qui les pousse à entreprendre limitant le temps de  formation et de préparation.
Manque de confiance en soit, peur des risques, manque de considération sont autant de freins les empêchant de franchir le pas.

Ne serait-ce pourtant pas une belle opportunité de voir émerger une génération de créateurs et d’entrepreneurs, dont la France aurait bien besoin ?

Pour ma part, j’en suis convaincu !

Publié dans Création d'Entreprise

Commenter cet article

Alexandre 27/11/2007 10:15

Salut à toi!Tout d'abord, super blog, je viens de découvrir, je l'ai ajouté dans ma blogoliste =)Quand au billet, chaque cas est different =)Je me fiche de ce qu'a fait pierre, paul ou jacques, si ils ont été en étude superieures ou pas, si ils ont été cadres 10 ans ou pas ... Je met de l'action, et je crée mon histoire. =)Moi perso, je réfléchi comme ca. Les critiques, les idées recues, c'est bien pour les philosophes :P pas les entrepreneurs :PGive it to me comme dirait une certaine Mia :P Give it to me. Show me what you've got ;PAlex

Adrien 27/11/2007 10:29

Alexandre> Merci ! Exact, "je mets de l'action et je crée mon histoire". Bien joué la référence à Mia :-)

Max 14/11/2007 15:50

Tout à fait d'accord !Par contre je mettrai plutot le manque d'argent comme principal frein à la création d'entreprise  plutot que le manque d'expérience.Personnellement, je suis très motivé, mon manque d'expérience ne me gêne pas du tout, mais c'est vrai que créer une boite sans argent dur dur ! (enfin cela dépénd du type d'entreprise)

Adrien 14/11/2007 17:01

Maxime> Beaucoup d'entrepreneurs commencent avec peu d'argent. Bien sur, un minimum est necessaire, mais il faut de manière évidente que ton budget soit à la hauteur de ton projet.Bon courage!

Nasky 08/11/2007 13:54

Disons aussi que les étudiants ne sont pas formés à l'entrepreneuriat pendant leurs études donc difficile de se dire je vais monter ma boîte, etc.Puis si je suis d'accord avec toi pour les domaines, excusez-moi du terme, "faciles" du web, monter sa boîte dans autre chose est bien plus compliqué si on n'a jamais travaillé. L'entrepreneuriat semble donc plus facile pour les étudiants en informatique qui vont lancer leur boîte qui n'est qu'un copié/collé de ce qui existe déjà en général. Mais si t'as toujours été attiré par autre, disons la finance, c'est beaucoup plus compliqué.       

Adrien 08/11/2007 19:58

Nasky> Tu as raison, et c'est bien là  l'un des problèmes majeurs. Mais au delà de la formation à l'entreprenariat, il y a surtout "l'état d'ésprit",  on parle de "culture de l'entreprenariat". Et il faut reconnaitre que ce que recherche la plupart des jeunes en sortant de leurs écoles, c'est un job dans une grosse boîte, avec le salaire qu'on leur fait miroiter de puis 3 ans et les avantages en nature qui vont avec.Où est passé l'envie de créer, de s'éxprimer ? Cette envie de liberté et de réaliser ses rêves ?En effet, et ne t'en excuse pas, tu as raison aussi sur ce point."Mais si t'as toujours été attiré par autre chose, disons la finance, c'est beaucoup plus compliqué."Je ne le dirai pas comme ça, même si je comprends ce que tu veux dire. "C'est beaucoup plus ambitieux." mais pas forcément plus compliqué. Je suis sur que plein de jeunes qui font du site galèrent et ont de vraies difficultés (je sais j'en connait...), ils sont tellement.Par définition la création d'entreprise est un défi. Si l'on fait quelque chose que l'on sait déjà faire, ce n'en est plus un...L'intérêt et la motivation même de l'entreprenariat sont là.

anthony 06/11/2007 16:19

Bel et bien convaincu également ;)Bien dit tout ça :)

Adrien 06/11/2007 16:48

Anthony> Merci !