Billet d'Humeur

Publié le par Adrien

Ce matin, j’ai livré un client près des Champs Elysée, un ciel bleu superbe, et le plaisir de travailler en prime !
Chose qui dans une autre vie, celle ou j’étais salarié dans un grand groupe, et posté dans une banlieue riche, (mais pas forcément chic) chapeauté par l’archétype de la cheftaine au summum de son incompétence, n’arrivait jamais.

C’est aussi ça que je suis venu chercher, et que j’ai trouvé dans l’entreprenariat. Allier l’utile, l’agréable et la passion.
Confondre obligations (donc à priori rien d’excitant) et plaisir.

Derrière moi les allers/retours en transports en commun, ou bloqué dans les bouchons aux heures critiques de la journée parce qu’il est 18 heures 30 et qu’à part être Aladin et voler sur un tapis magique, impossible de passer au travers des voitures.
Fini le petit stress non pas d’arriver en retard mais de s’entendre dire : « alors, c’est à cette heure là qu’on arrive ? » par son N+1 bien qu’on ne soit jamais arrivé en retard.
(Tiens, rien que ça, « N+1 », c’est un truc qui m’a toujours fait marrer!)

Et les agités du bocal qui font des appels de phares et klaxonnent comme des dingues à 7 heures du matin parce que soi-disant vous ne roulez pas assez vite à 60 en ville et qui vous double par la droite pour se retrouver juste à côté de vous au feu d’après !
Hé coco, détends toi l’orteil ! Fallait partir 10 minutes plus tôt si ça te mets dans des états pareils d’aller bosser !

Rien que ça, ne pas commencer ma journée par tout ce qui déprime, énerve, agace c’est déjà beaucoup. Ne plus être programmé, et condamné par des horaires incompressibles et indéplaçables c’est vraiment agréable.

Mais si en plus, je suis le décideur ou l’auteur de la démarche, de l’action commerciale, de la négociation du contrat, de la commande, de la livraison et bénéficiaire du payement ! Et cela de manière autonome, indépendante dans mes choix, ma gestion et mon organisation.
Alors j’ai trouvé mon eldorado…

Et dire que si je n’avais pas essayé, je ne l’aurais jamais connu !

Publié dans Au Quotidien

Commenter cet article

Enigmus 28/08/2007 09:45

Bonjour, je découvre ton blog et je le trouve passionnant.Pour l'instant je ne suis rien de plus qu'un étudiant qui s'apprête à entamer sa dernière année d'études (ouf ! 5 ans, c'est long). Mais je compte bien dans les 10 prochaines années à venir, me lancer dans l'entreprenariat.Ce billet de bonne humeur vient rajouter à toutes les raisons qui me motivent à la création de ma propre société (indépendance, créativité débordante, fierté de créer, etc.).Bonne journée.;)

Adrien 29/08/2007 10:10

JC> Mais tu fais bien de le rajouter...Enigmus> Merci.

JC 27/08/2007 17:06

Tout pareil (bis repetita). J'ajoute que le statut de "salarié cadre" a qqchose qui se rapproche par la vente de son temps pour de l'argent a une sorte de prostitution. Résultat: des discours de motivation démoralisant (le résultat n''est pas bon, faut se bouger pour payer les actionnaires), une rémunération sans rapport avec les résultats (oui on a bien bossé, mais coco, c'est ton boulot, t'es payé pour ça, pourquoi serais-tu augmenté quand tu fais ton boulot), des contraintes sans rapport avec ses motivations (c'est à toi de faire le sale boulot, même si tu ne dois plus dormir pour l'avoir fait). Bref, la liberté coûte cher, mais c'est tellement bon :-)