Alors, heureux...

Publié le par Adrien

Et bien il faut croire que OUI !

Selon une étude de l’APCE, 3 ans après la création, 88% des chefs d’entreprises disent êtres satisfaits ou très satisfaits.

Les sources de satisfaction sont en premier lieu, la réalisation de soi, et le relationnel humain pour 94% d’entre eux.
La prise de décision pour 91% et la gestion d’une équipe pour 90%.
L'indépendance et la liberté est source de satisfaction pour 88% et la reconnaissance de l’entourage familial et professionnel pour 80% .

Les revenus financiers de l'entreprise n’ont un impact de satisfaction que pour 52% des entrepreneurs…L’argent ne ferait-il pas tout, même pour un patron ?

Ce qui est  tout aussi intéressant est la perception du monde du travail après avoir connu une création d’entreprise puisque 78% refuseraient de reprendre leur ancien métier ou ancien poste, même si l'opportunité se présentait.

Même s'il y a beaucoup de risques, ils parlent plutôt d'aventure et il n'est guère imaginable de perdre leur indépendance et leur capacité de décider.

C’est vrai qu’après y avoir goûté, difficile d’arrêter.
Alors, la création d’entreprise, addiction ou point de non-retour !?



Publié dans Au Quotidien

Commenter cet article

Nasky 14/08/2007 16:40

Je ne peux que les comprendre. Je suis encore étudiant, je désire monter un projet. Ca ne sera peut-être (surement) pas le projet de ma vie mais ce qui est sûr, c'est que je n'ai pas envie de travailler pour quelqu'un d'autres plus tard, je trouve cela démotivant à un point !Alors je comprends les entrepreneurs qui refuseraient de reprendre leur boulot... Parfois l'échec peut obliger à revenir salarié mais franchement, ça ne peut être qu'à contre-coeur.Concernant l'argent, ça m'étonne un peu ce chiffre. Certes ça fait super cool auprès de l'entourage de dire qu'on est porteur de projet, qu'on a crée tout de A à Z, qu'on a su gérer la paprasserie et tout ça, qu'on est l'homme ou femme à tout faire... mais l'argent ça compte aussi quand même. Après tout dépend du panel interrogé aussi... Mais au bout d'un moment, l'excitation engendrée par la réussite du projet doit tout de même se ressentir au niveau du compte en banque. S'il n'y a pas d'entrant en quantité suffisante comparée à l'effort consacré au projet, je ne vois pas ce qui va motiver les entrepreneurs. Parce que c'est qu'au début que c'est bien de se dire qu'on a monté son projet autour de soi, mais au bout d'un moment, cet entourage voudra savoir si ça rapporte ou pas.Enfin... chacun a une vision différente de la vie. Tant mieux :-)

Adrien 15/08/2007 11:20

Nasky> Bien sur que l'argent est important, et il est clair que c'est l'une des principales motivations. Mais cette notion d'argent est relative. Tout d'abord, ce n'est pas en 8 mois ou 1 an que l'on gagne beaucoup quand on monte une boite.Il faut que ça marche, ensuite il faut rentabiliser ses invesstissements, et enfin l'argent restant sera gagné à proprement parlé.Monter une entreprise, c'est s'inscrire dans une démarche durable et l'argent rentre dans la durée.De plus, lorsqu'on sait que le salaire moyen d'un entrepreneur seul est d'environ 4 000 euros net par mois, par rapport à son temps/volume de travail, son investissement et les risques qui en découlent etc... ça ne fait pas cher payé...Donc bien que l'argent soit une motivation importante, et même s'il n'en rentre pas assez en quantité,du moins pendant un temps, je t'assure que l'entrepreneur doit savoir et sais où trouver ses vrais motivations...(réalisation de soit, épanouissement, management...)