Lever des Fonds

Publié le par Adrien

    La levée de fond peut intervenir à n’importe quel moment dans l’aventure entreprenariale, et pour diverses raisons : Aide au démarrage d’une activité, financement d’une campagne de communication, Soutien pour un projet bien spécifique ou développement d’une branche d’activité…

Voici 5 conseils détendus pour approcher une levée de fond.

1 L’OBJECTIF


Qu’importe le montant que vous allez chercher, qu’il y ai 2 ou 5 zéros derrière, là n’est pas le cœur de votre problématique. Si vous y pensez trop, ça va vous stresser. Votre objectif est de Convaincre.

Travaillez la manière de présenter votre projet plus que la somme exacte que vous souhaitez.
Vous devez tous les convaincre de vous donner la somme que vous espérez certes, mais pour cela vous devez d’abord les convaincre de croire en vous et votre projet.

L'entreprenariat est avant tout une histoire d'Homme. L' argent vient ensuite.


2 LE PROJET

Choisissez le bien ! Il faut que votre projet soit original, innovant, sympathique. Il doit plaire à l’auditoire, les intriguer et les intéresser.

Professionnel et très bien ficelé (cela va de soit). Vous devez souligner ce qui lui donne ce côté passionnant. Ce qui fait qu’à vos yeux, ce projet est LE projet à soutenir plutôt qu’un autre et qui justifie le fait que vous vous êtes lancé dedans.
Il y a un bon équilibre à trouver entre les raisons financières et personnelles, mais n’ayez pas peur de les dire. Ce sont des raisons plus que valables.

Avant chaque projet, il y a une histoire, servez-vous en pour expliquer pourquoi vous vous êtes lancé.


3 LE DOSSIER


Sur ce point-là, c’est simple le mot est forme. Je ne vais pas m’éterniser dessus, c’est en grande partie une question de forme.
Dossier mise en page, justifié, paginé, relié de rigueur, business plan, prévisionnel, étude de marché, visuels, enfin la totale.

Un tableau RESSOURCES et DEPENSES devra être on ne peux plus clair présentant bien ce que vous avez déjà investi (n’hésitez pas à gonfler le chiffre en incluant des frais annexes tout à fait justifiables comme un déplacement à l’étranger par exemple), ce qu’il vous reste, le montant global de l’opération et combien vous avez besoin.

Une chose qui interresse beaucoup vos interlocuteurs, est ce que vous allez faire de l'argent si jamais ils vous le donne. Normal, il veulent savoir où va leur argent.


4 LA PRESENTATION


Vous allez vous retrouver devant 2 à 5 experts voir plus. Chacun aura sa spécialité, compta gestion, marketing, création d’entreprise, dirigeant…
Des projets, ils en voient 10 dans la journée. Démarquez-vous des autres !

S’ils parlent, laissez-les parler. Le compteur tourne et votre interrogatoire se raccourcit ;-)

De plus dans ces moments, nous sommes enclin au stress (voir comment se détresser avant de passer ce genre d’examens), ce qui peut nous faire balbutier ou dire une ânerie que nous n’aurions pas dite en temps normale.
Il ne faut pas que cela se voie sinon, c’est foutu, ce n’est même plus une question de projet bien ficelé. On est dans l’Humain, et ce qui vous pètera au nez c’est : « Il a fait un super boulot, mais je le sens pas capable de réaliser ce projet. Il  tremble devant 3 personnes, imagine une réunion chez le client… »

Répondez à  leurs questions avec conviction et n’hésitez pas à dire que vous avez un trou de mémoire ou que vous ne savez pas plutôt que de vouloir coudre autour du sujet. Vous perdriez en crédibilité.


5 VOUS: PORTEUR DE PROJET

Vous représentez votre projet, mais en êtes aussi le pilote. Adopter une attitude sereine et positive. Vous êtes déjà à la tête du projet.
Ne trembler pas devant des chiffres qui s’accumulent, se ne sont que des chiffres…Ramenés à la notion de temps ces chiffres se relativisent. Ne vous laissez pas non plus déstabiliser par la technique.

Il y a de la vie dans votre projet, ce n’est un simple dossier de papier et de photos et vous le leur montrez avec enthousiasme.
Il faut que l'on sentent que vous vivez ce que vous faites et que vous croyez en votre projet, ça doit se lire dans votre regard.

Et n’oubliez pas, dès que vous franchissez la porte, vous êtes analysé de la tête aux pieds : La manière dont vous êtes habillé, votre démarche, votre sourire et votre regard, votre poignée de main (mains moites et molles à éviter…) alors allez y franchement.


Pour résumer, je dirais que ce qui est à mettre en avant face à une commission, au-delà de la viabilité du projet, c’est son originalité et les valeurs humaines du porteur de projet.

Si vous avez un projet humanitaire, de création d’entreprise ou autre, que vous avez entre 11 et 30 ans et qu’il vous manque des sous pour le réaliser, rendez-vous sur : http://www.enviedagir.fr/


Bon Courage…

Publié dans Création d'Entreprise

Commenter cet article

rio 06/06/2007 11:56

Bonjour, un nouveau site web intéressant est en ligne pour les entrepreneurs passionnés qui ont des idées ou bien des petits projets utiles et qui cherchent un financement qui ne soit pas un crédit, ni une prise de participation.  Recevez jusqu'à 20 000 Euros de budget pour démarrer vos projets ! Allez jeter un œil sur www.micro-capital.com  . Bien cordialement Rio